Antadis Agence Web et Mobile

Agence Ile de France

33 Rue Sadi Carnot

78120 Rambouillet

France

Tel standard : +33 (0)1 30 41 18 18

Tel service commercial : +33(0)1 30 46 14 47

Fax : +33 (0)1 72 70 38 33

 

Agence Bretagne

107 avenue Henri Fréville - CS10704

35207 Rennes cedex 2

France

Tel standard : +33 (0)2 30 96 65 85

Fax : +33 (0)1 72 70 38 33

Nous Contacter

AntadisL'agenceLe Blog AntadisSEO et RéférencementGoogle+, +1, Takeout... Quand Google se réveille

Google+, +1, Takeout... Quand Google se réveille



Logo GoogleAlors que ces derniers mois donnaient presque l'impression que Google était un géant endormi en train de se reposer sur ses lauriers, voire de panser des plaies (Google Wave ou Google Buzz, pour ne pas citer ses échecs récents) la firme de Mountain View était en train de préparer une foultitude de services et de mises à jour, qui ont parfois donné l'impression d'une accumulation de nouveautés en quelques jours à peine.

Refontes graphiques, améliorations de services, changements dans les SERP, lancement de nouveaux produits... La galaxie Google s'est à nouveau enrichie, et il nous paraissait intéressant de faire le point, d'évoquer certains outils ou mises à jour qui auraient pu passer inaperçu derrière le mammouth Google +.

Un changement de peau...

Tout a commencé, en juin dernier, par l'apparition d'une barre noire en lieu et place du traditionnel menu supérieur de notre bon vieux Google. Un changement de look en apparence anodin, mais annonciateur d'une refonte assez visible de la plupart des interfaces de ses services, du Calendar à GMail, en passant, et c'est beaucoup plus notable, par la page des résultats du moteur de recherche.

Agenda Google nouvelle version

La nouvelle interface de Google Calendar

Note : pour profiter de la nouvelle interface Gmail, cliquez sur vos paramètres de messagerie, puis sur les thèmes, et sélectionnez le thème Aperçu (dense) ou Aperçu.

Comme souvent, les tests effectués depuis des semaines sur les SERP (pages de résultats du moteur de recherche) étaient bien réels et destinés à s'installer. Intégration du bouton +1, modification de la barre d'outils située à gauche, affichage de l'URL du site juste en-dessous de son nom, Google secoue un peu la présentation de ses SERP, ajoutant un peu de stress aux référenceurs, déjà bien éprouvés par les potentiels dégâts dans leurs statistiques de fréquentation suite à l'arrivée d'un certain panda.

Google SERP
La nouvelle page de résultat de recherche Google

Le géant de Mountain View avait évidemment préparé le terrain de longue date, notamment avec l'inclusion progressive de son bouton "+1", d'abord sous forme de code exportable à intégrer sur son site, puis directement dans les résultats de recherche, en indicateur de l'appréciation de tel ou tel site par un de ses contacts.

Une intégration au forceps destinée à détrôner le like de son concurrent direct, et quelque peu imposée aux webmasters qui n'ont pas vraiment d'autres choix que de l'utiliser s'ils espèrent vouloir profiter des retombées dudit bouton en termes de référencement.

Cohérent jusqu'au bout dans sa démarche, Google intègre rapidement les statistiques liées au bouton +1 dans Analytics (nouvelle version) pour tracker "l'engagement social" de ses visiteurs.

Mais le meilleur restait encore à venir...

Nouveautés et annonces en cascade

Le 14 juin, Google annonçe la recherche par images et la recherche vocale. En glissant une photo dans le champ de recherche du moteur, il est désormais capable de nous proposer d'autres images sur un thème approchant, et l'option permettant de parler à son moteur de recherche préféré, héritée des smartphones Android, est intégrée sur les PC.

What Do You LoveLe 28 juin, date d'officialisation de Google+, Google annonce Swiffy, un outil assez impressionnant permettant de convertir un fichier Flash (.swf) en HTML5. Un clou de plus dans le cercueil du format ?

Toujours annoncé le 28 juin au moyen d'une vidéo assez décalée signée du Front de Libération des Données, Google Takeout est un outil permettant d'exporter toutes ses données personnelles stockées par les différents services Google : profil, contacts, données Buzz, albums Picasa, ou encore Stream. Comme sur Facebook, ces données peuvent se télécharger, mais pas s'effacer définitivement.

En test depuis plusieurs semaines, le moteur de recherche What do you love ? est quant à lui officialisé le 13 juillet. Il se destine à agréger les différentes familles de produits et services Google (web, images, vidéos Youtube, cartes sur Maps, blogs, livres, mails, tendances...) en une seule et même page. Une idée née dans la divison marketing, qui montre la tendance lourde du géant à unifier ses différents services.

Google+, le Facebook killer ?

Mais la nouveauté qui a fait le plus de bruit ces derniers jours reste sans contestation possible Google+, la plate-forme communautaire de Google dont le but affiché est clairement de concurrencer Facebook sur le terrain du réseau social.

Google Plus

Copie conforme

Fil d'actualité des contacts, partage de photos, groupes d'amis, interface quasi similaire, suggestion d'amis en fonction de ses contacts : il est indéniable que Google+ ressemble à Facebook même si les petites différences abondent, comme la présence des Déclics, sorte d'agrégat d'informations regroupées par thématiques façon flux RSS, ou des fameux Circles, ces cercles qui permettent de créer et gérer ses groupes d'amis en faisant un simple glisser-déposer.

Cercles Google Plus

Une jolie trouvaille ergonomique d'ailleurs rapidement plagiée par des petits malins qui l'ont appliqué à Facebook, sans toutefois obtenir un résultat aussi classe.

Les commentaires sarcastiques et les comparaisons amusées des interfaces n'y font rien, le succès de Google+ semble au rendez-vous, ne serait-ce que grâce à son potentiel en termes de référencement et sur la visibilité, impact que tout le monde a bien mesuré. Ainsi le cap des 10 millions d'utilisateurs serait franchi, et on parle déjà de 20 millions d'inscrits d'ici à la fin de la semaine. Sans conteste, le buzz généré par le service est énorme.

La gestion du système d'invitation n'y est d'ailleurs probablement pas pour rien, Google ouvrant et fermant les vannes à intervalle irrégulier, obligeant les gens à quémander des invites, et à tenter de s'inscrire rapidement pendant les périodes d'ouverture. Effet de curiosité ou véritable effet de masse, il faudra évidemment attendre que le service soit accessible à tous et au grand public pour le savoir.

Un Facebook bis, même dans ses mauvais côtés ?

On critique souvent Facebook sur ce point, mais le réseau a fait d'énormes efforts (bien qu'encore très insuffisants) concernant la protection de la vie privée. En comparaison, Google + semble encore un petit peu léger sur ce point, même s'il bénéficier de la protection générale du profil Google classique, et notamment de la validation en deux étapes mise en place voilà quelques mois.

Google Plus Stream

On trouve bien une option pour dissimuler l'affichage de son profil dans les SERP, mais vu la voracité du moteur de recherche et la façon qu'a Google fusionner ses services, on doute un peu de la sécurisation des informations. Les choses ne peuvent qu'aller en s'améliorant, c'est toujours ça.

Bien que toujours officiellement accessible uniquement sur invitation, Google+ s'annonce donc un outil taillé pour le référencement, et certains l'ont déjà bien compris. Google a d'ailleurs promis l'arrivée de pages destinées aux entreprises beaucoup plus complètes que celles des utilisateurs classiques, même si le manque de visibilité sur l'arrivée de cette fonction incite les marques, agences et autres boutiques à prendre les choses en main au travers de profils assez orientés communication.

On trouve déjà de multiples applications ou services pour migrer de l'une à l'autre des plates-formes, comme par exemple cette extension Chrome qui permet de migrer ses photos Facebook vers son compte Picasa. Le réseau social ne l'a d'ailleurs pas vu d'un très bon oeil et a fait bloquer une application permettant d'exporter ses contacts Facebook vers Google+.

On ne peut d'ailleurs pas dire que les relations entre Google et les plates-formes sociales soient au beau fixe de manière générale, puisque la fin d'un accord signée entre le moteur de recherche et Twitter a vu la disparition de la recherche en temps réel qui incluait les messages issus du site de microblogging. L'éventuel succès de Google+ permettra-t-il à la société de Larry Page et Sergey Brin de se passer de ces services tiers, le pari est osé mais il vaut le coup.

Et ça n'est pas fini !

PhotovineBien sûr, Google a encore d'autres projets sous le pied, comme par exemple le service d'entraide rémunéré Prizes.org, ou Photovine, qui semble être une sorte de réseau social tournant autour de l'échange de photos. Deux projets signés par la société Slide, que Google a racheté 182 millions de dollars en août 2010, et qui développait jusque là des jeux pour smartphones ou pour réseaux sociaux.

La firme compte également mettre à jour l'Android Market et y ajouter un choix de films ou de livres, et bien sûr il y a l'autre géant, Google Music, toujours en beta test pour quelques heureux élus.

L'impact de ces services sur la partie SEO/SEM de la galaxie Google sera peut-être négligeable, mais leur succès comme leur échec décideront de leur future intégration dans d'autres services de la firme, et donc, à long terme, de leur viabilité en tant qu'outils potentiels sur lesquels miser une partie de sa stratégie de communication Internet...

Ressources

Commentaires  

 
#1 blueokapi 02-11-2011 08:41
Il est vrai que ces temps ci google a un petit problème technique. Il est beaucoup plus long que d'habitude pour effectuer des recherches. Et encore je ne parles pas le SEO.

Car j'avais posté quelques vidéos de démo, il a mis pas mal de temps a etre bien référencé sur google.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Merci de respecter vos interlocuteurs ainsi que les règles de bonne conduite lorsque vous postez un commentaire.


Code de sécurité
Rafraîchir